Au réveil exaucée

 

Je ne rêvais que de ça : être coincée entre quatre murs, même par accident, contrainte d’user le temps jusqu’à la moelle et dans tous ses recoins. Ça flottait à l’intérieur de moi depuis des lustres, comme un horizon inatteignable, une chimère qui brusquement venait de s’incarner. Je voulais que la bulle s’étire, qu’elle s’étire dans le temps et dans l’espace, qu’elle vienne jusqu’à intégrer l’ensemble du monde dans sa sphère et que là, dans une parenthèse nous restions flottants, moi et tous les autres, à la dérive mais sans désespoir, avec l’envie de s’ouvrir aux courants.

 

Chloé Baudry

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s