Thérapie de groupe

"La pensée écologique contamine tous les domaines de la pensée.
 La contagion ne fait que commencer." (Timothy Morton)

Coup d’arrêt, temps mort
Nous voilà confinés virtuels
Infectés affectés, déconfits
Déconnectés de l’essentiel

Il est là… l’étrange étranger
Dans les regards échangés sur le pont lors des échappées autorisées
Il est là, sous nos pieds qui foulent le Gaïa, l’autre bateau ivre d’une flotte à la dérive
Il est là, sous la peau, discret ou pas
Il habite les asymptomatiques, hante les souffrants
Il est réalité incarnée d’une science-fiction à peine revisitée :
Bug humain, virus infiltré et bug systémique – agent double
Il est là, dans les discours politiques suivis de décisions drastiques
Il est dans les silences des vies suspendues
Dans le surplace des corps assignés à résidence
Il est dans l’élan des autres vivants qui revivent d’avoir la voie libre
Dans la vision chimérique de ces mouettes déboussolées par un drone policier
Il est là, dans la voix des êtres chers au bout du fil quand la sienne demeure imperceptible
Il n’a ni voix, ni visage précis
Il est épars, multiple, infini
Il est là, invisible et sournois
Indolore souvent, mortel parfois

11 mai 2020, il est las disent les graphiques épistémologiques
Nous sommes de retour dans la zone du dehors
Il erre. Demain, il reviendra, différent ou pas
Nous sommes désormais imbriqués
L’un dans l’autre métamorphosés
Nous sommes la Planète malade
En pleine thérapie de groupe

Pauline André-Dominguez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s