Dans la folie en vaguelettes

Je me divague.
Du temps, je n’ai jamais eu autant de temps. Je peux même me permettre d’en perdre ça et là, de le laisser filer comme ces bulles qui se déplacent mollement le long de la coque.

Quel naufrage ! Les nouvelles que l’on nous transmet, au compte-goutte, ne sont pas bonnes, plus personne ne veut nous permettre d’accoster, on ne peut plus mettre pied à terre. Nous sommes des pestiférés rejetés par des pestiférés. Une croisière c’est aller d’un point A à un point B, et là on n’a plus nulle part où aller, alors on tourne en rond, c’est comme un tourbillon, même si le capitaine essaie de nous faire croire le contraire en inventant des lignes droites, je sais bien qu’on ne va plus nulle part. On ne peut y échapper puisque la mer est ronde. Cette errance va nous noyer.

J’entends qu’il y en a qui y passent, ils arrêtent de tousser et puis ils libèrent leur cabine et sont entassés dans une chambre froide vers les cuisines, comme des légumes j’imagine. Avec leur nom et le numéro de la cabine sur une étiquette qui pendouille du gros orteil. Cela fait de la place pour les autres, les couples qui ne peuvent plus se voir, les vieux qui se battent et hurlent. On les sépare et on leur donne une cabine libérée par ceux qui se taisent. Il y en a qui prennent ça comme un surclassement.

Heureusement que j’ai commencé rapidement, que j’ai pas trop perdu mon temps. Poignée par poignée, mains dans les poches, ni vu ni connu, j’ai pu ramener assez de terre grattée dans les jardinières de la promenade pour avoir mon petit coin à moi. Au moins maintenant ça ressemble a quelque chose, je peux en profiter toute la journée. Et ils ont annulé la promenade.
Dedans, ça commence à pousser, je ne sais pas ce que c’est mais je le sens.
Ce qu’il me faudrait c’est trouver un ver, un ver de terre. Il pourrait habiter avec moi dans ce jardin.
Dans mon jardin, mon jardin secret, ma terre.

Mon île flottante.

Emmanuel Curt

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s